Covid-19 : Partir en Europe depuis la France, sous quelles conditions ?

12 octobre 2020

Depuis janvier 2020, le monde entier fait face à une épidémie de Coronavirus COVID-19…

L’Union européenne a mis en place un site pour suivre l’ouverture des frontières de chaque pays membre. Avant de voyager à l’étranger en dehors de l’Europe, du Royaume-Uni ou de la Suisse, vous devez vous renseigner sur les documents et démarches nécessaires.

Dans quels pays les français peuvent-ils voyager ?

 

  • Albanie : ouvert (source)
  • Allemagne : ouvert, mais tout voyageur ayant séjourné durant les 14 derniers jours en zone à risque (toutes les régions métropolitaines françaises sauf le Grand-Est et la Corse) doit remplir une fiche de débarquement, se déclarer auprès des autorités sanitaires locales, passer un test de dépistage gratuit dans les 72h après son entrée et se placer en auto-quarantaine tant qu’il n’a pas eu les résultats (source)
  • Autriche : ouvert, les voyageurs en provenance d’Île-de-France et de PACA doivent montrer un test PCR de moins de 72 heures (source)
  • Belgique : les voyages à but touristique ne sont plus possibles depuis 42 départements français qui sont en rouge. Depuis les autres départements français (en orange), une quatorzaine et un dépistage sont recommandés (source)
  • Biélorussie : ouvert, il faut présenter un test PCR de moins de 2 jours (source)
  • Bosnie-Herzégovine : ouvert, il faut présenter un test PCR de moins de 2 jours (source)
  • Bulgarie : ouvert (source)
  • Chypre : fermé (source)
  • Croatie : ouvert, il faut présenter une preuve de réservation d’un hébergement (source)
  • Danemark : fermé (source)
  • Espagne : ouvert, mais il faut remplir ce formulaire si vous arrivez en avion (source)
  • Estonie : quarantaine 14 jours (source)
  • Finlande : fermé (source)
  • Grèce : ouvert, il faut remplir ce formulaire en ligne au moins 48 heures avant le voyage. Des tests aléatoires sont effectués à l’arrivée (source)
  • Hongrie : fermé (source)
  • Italie : ouvert, mais tout voyageur ayant séjourné en France durant les 14 derniers jours doit se signaler dès l’arrivée à l’autorité sanitaire régionale et présenter un test PCR de moins de 72 heures ou se soumettre à un test sur place (source)
  • Irlande : quarantaine de 14 jours (source)
  • Islande : quarantaine de 14 jours qui peut être réduite à 5 jours si vous passez deux tests PCR, un à l’arrivée, l’autre 5 jours après (source)
  • Kosovo : ouvert, test PCR obligatoire de moins de 72 heures (source)
  • Lettonie : quarantaine 14 jours (source)
  • Lituanie : quarantaine 14 jours (source)
  • Luxembourg : ouvert (source)
  • Malte : ouvert, les voyageurs en provenance des aéroports de Paris et Marseille doivent présenter un test PCR de moins de 72 heures (source)
  • Macédoine du Nord : ouvert (source)
  • Monténégro : ouvert par voie aérienne (source)
  • Norvège : quarantaine de 10 jours (source)
  • Pays-Bas : ouvert, il faut présenter une preuve de réservation d’un hébergement. Quarantaine de 10 jours pour les personnes en provenance d’un grand nombre de départements français. Cette quarantaine ne s’applique pas aux voyageurs qui ont parcouru ces départements sans avoir quitté leur véhicule, traversé ces départements pour atteindre un aéroport situé dans cette zone, changé de vol à un aéroport situé ces départements sans avoir quitté cet aéroport, changé de train à une gare située dans ces départements sans avoir quitté cette gare ou qui transitent par les Pays-Bas vers un autre pays (source)
  • Pologne : ouvert (source)
  • Portugal : ouvert, il faut remplir ce formulaire. Pour Madère et les Açores, il faut présenter un test PCR de moins de 72 heures (source)
  • République tchèque : ouvert (source)
  • Roumanie : quarantaine à domicile pour les voyageurs ayant séjourné en France au cours des 14 derniers jours. Vous pouvez raccourcir votre quatorzaine, en réalisant sur place un test PCR après 8 jours d’isolement en Roumanie. Si le résultat est négatif, l’isolement pourra être levé au bout de 10 jours. Les voyageurs qui séjournent en Roumanie pour un maximum de 3 jours (72 heures) peuvent être dispensés de quatorzaine s’ils présentent, à leur arrivée dans le pays, un test PCR négatif datant de moins de 48 heures (source)
  • Royaume-Uni : quarantaine 14 jours (source)
  • Russie : fermé
  • Serbie : ouvert (Si vous venez de Croatie, de Macédoine du Nord, de Bulgarie ou de Roumanie vous devez montrer un test PCR négatif de moins de 48h) (source)
  • Slovaquie : les voyageurs ayant séjourné en France au cours des 14 jours sont soumis à une obligation de quarantaine. Possibilité de se faire dépister à partir du cinquième jour d’isolement. Si le résultat est négatif, la quarantaine s’achève (source)
  • Slovénie : si vous venez de l’une des 14 régions et territoires placés en liste rouge, un test PCR négatif délivré depuis moins de 48h vous sera demandé. Si vous venez d’une région placée sur liste orange, aucune restriction n’est appliquée sous réserve d’y avoir passé 14 jours consécutifs (source)
  • Suède : ouvert (source)
  • Suisse : la Suisse a placé neuf régions françaises en zone à risque élevé (Bretagne, Centre-Val de Loire, Corse, Hauts-de-France, Île-de-France, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d’Azur). Le pays impose une quarantaine de 10 jours à ceux qui en viennent (source)
  • Ukraine : ouvert, test PCR de moins de 48 heures obligatoire. Obligation de télécharger l’application Dii Vdoma sur un téléphone doté d’un numéro ukrainien. Il est donc nécessaire d’acquérir une carte SIM ukrainienne à l’entrée sur le territoire (source)

Les papiers utiles

 

Les papiers à présenter dépendent du pays où vous souhaitez vous rendre. Il peut s’agir d’un passeport, valide au moment du voyage ou plusieurs mois après le retour.

Un visa peut être nécessaire. Certains pays acceptent également une carte d’identité valide.

Restant accessibles aux voyageurs venus de France, plusieurs pays demandent de remplir des formulaires (clics ci-dessous) relatifs soit à leur lieu de séjour, soit à leur état de santé. Cela concerne :

Précautions utiles avant le départ

 

> S’informer sur le pays

Il est conseillé d’obtenir des informations sur le pays où vous envisagez de voyager, en particulier dans les domaines suivants :

  • Situation sécuritaire
  • Moyens de transports
  • Conditions sanitaires

Les informations utiles sont disponibles sur le site Conseil aux voyageurs du ministère des affaires étrangères.

Vous pouvez aussi vous renseigner auprès des autorités du pays.

 

> Conserver une copie des documents d’identité

Il est conseillé de photocopier ou de scanner vos documents d’identité.

Cela vous sera utile en cas de perte ou de vol de vos papiers à l’étranger.

Les documents numérisés sont téléchargeables à tout moment et peuvent ainsi faciliter la preuve de votre identité.

 

> S’inscrire sur Ariane

Il est conseillé de vous inscrire sur Ariane.

Ariane est un service du ministère des affaires étrangères. Il vous permet de recevoir, par mail ou SMS, des informations ou des consignes de sécurité durant votre voyage si la situation du pays le justifie. La personne que vous désignez comme personne à contacter peut aussi être prévenue.

 

Voyages internationaux vers la France et déplacements vers l’Outre-Mer

 

1/ Afin de lutter contre la propagation du virus COVID-19, des restrictions d’accès à la France métropolitaine et aux collectivités d’outre-mer ont été mises en place.

Tout voyageur est tenu de compléter et d’avoir sur soi l’attestation correspondant à sa situation :

  • Pour un déplacement international dérogatoire depuis l’étranger vers la France
  • Pour un déplacement dérogatoire vers certaines collectivités d’outre-mer (Guyane, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, îles Wallis et Futuna)

Les voyageurs doivent par ailleurs compléter et avoir sur eux une déclaration sur l’honneur attestant qu’ils ne présentent pas de symptômes d’infection au covid-19. Ce document figure ci-dessous.

L’attestation et la déclaration sur l’honneur devront être présentées aux transporteurs avant l’embarquement ainsi que lors des contrôles d’arrivée.

Le défaut de présentation de ces documents et des justificatifs qui les accompagnent peut conduire à refuser l’accès au moyen de transport ou, le cas échéant, les garde-frontières à prononcer un refus d’entrée.

 

2/ L’attention des voyageurs internationaux est par ailleurs appelée sur les mesures sanitaires suivantes pour l’entrée sur le territoire français :

  • Les voyageurs en provenance de l’extérieur de l’espace européen (l’ensemble des pays du monde sauf les États membres de l’Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse, Vatican), ainsi que les voyageurs en provenance du Royaume Uni, seront invités à effectuer une quatorzaine volontaire à domicile, ou dans un lieu dédié mis à leur disposition, à leur arrivée sur le territoire français.
  • Les voyageurs en provenance de l’intérieur de l’espace européen (États membres de l’Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse, Vatican) ne seront soumis à aucune mesure sanitaire à leur entrée sur le territoire français s’ils ne présentent pas de symptômes du COVID-19.
  • Les voyageurs qui se rendent en outre-mer doivent produire le résultat négatif d’un test réalisé dans les 72h précédant l’embarquement.
  • Quel que soit le pays de provenance, les personnes présentant des symptômes d’infection à la covid-19 à leur entrée sur le territoire national se verront prescrire, en application du 1° du II de l’article 24 du décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020, une mise en quarantaine ou, les cas échéant, le placement et le maintien en isolement par le préfet territorialement compétent.

 

Attestation de déplacement dérogatoire vers la France métropolitaine depuis les pays tiers et déclaration sur l’honneur :

21-09-2020-attestation-de-deplacement-vers-la-france-metropolitaine

21-09-2020-attestation-de-deplacement-vers-la-france-metropolitaine-anglais

 

Attestation de déplacement dérogatoire en provenance ou à destination de la Guyane, de Mayotte, de la Nouvelle-Calédonie et des îles Wallis et Futuna / Exceptionnal travel certificate from or to Guyane, Mayotte, Nouvelle-Calédonie and Wallis & Futuna islands :

À partir du 10 juillet 2020, cette attestation est exigée pour un déplacement entre tout lieu (métropole et pays étranger), et un territoire ultra-marin (la Guyane, Mayotte, la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna).

07-08-2020-attestation-deplacement-outre-mer

07-08-2020-attestation-deplacement-outre-mer-anglais

https://media.interieur.gouv.fr/deplacement-metropole-vers-outremer-covid-19/

 

Tous les nouveaux arrivants, au départ de la métropole ou des Etats-Unis, devront se soumettre au protocole d’entrée en Polynésie française suivant :

  • L’obligation de présenter un résultat négatif au test de détection du génome du SARS-CoV-2 pour un dépistage du covid-19 (RT PCR), effectué dans les 3 jours précédant le vol ;
  • L’obligation de s’enregistrer sur une plateforme informatique ETIS « Electronic Travel Information System » ( https://www.etis.pf external link ) , dans laquelle le passager indiquera sa résidence, pour les résidents polynésiens, ou son parcours en Polynésie française pour les touristes.
  • L’engagement sur l’honneur, au cours de l’enregistrement sur ETIS, notamment de signaler tout symptôme évocateur de la covid-19 à la plateforme du bureau de veille sanitaire de la Direction de la santé au 40 455 000, ou en cas de signe de gravité l’appel au SAMU 15 ;
  • Se soumettre à la prise en charge proposée par le Pays en cas de confirmation de la maladie ;
  • Disposer d’une assurance de voyage, ou si l’assurance ne prend pas en charge le risque en cas de pandémie, l’engagement de prendre en charge les éventuels frais médicaux sur le territoire.

 

Ainsi à compter du 15 juillet 2020, toute personne, quelle que soit sa nationalité et son âge, en provenance d’une région extérieure à la Polynésie française ne sera autorisée à embarquer sur un vol à destination de Papeete qu’après avoir présenté à la compagnie aérienne, au moment de l’enregistrement, un résultat négatif au test RT-PCR au COVID-19 réalisé trois jours avant le vol. Le voyageur devra également présenter le récépissé d’enregistrement sur la plateforme polynésienne « Electronic travel information system » – « ETIS ». Ce sont deux conditions obligatoires avant tout embarquement.

Vous avez d’autres interrogations ?

Retrouvez toutes réponses à vos questions concernant le coronavirus sur le site du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères.

AUTRES Actualités

Ne ratez aucune information ! Inscrivez-vous :




Ouvert 7J/7
Sans contraintes d'horaires

Agence Avon

Siege social

Tél. : +331 64 70 77 30
Port. : +336 81 22 82 27
Domaine de Clericy
1 bis avenue des Carrosses
77210 Avon