Covid-19 : Partir en Europe depuis la France, sous quelles conditions ?

12 octobre 2020

Depuis janvier 2020, le monde entier fait face à une épidémie de Coronavirus COVID-19…

L’Union européenne a mis en place un site pour suivre l’ouverture des frontières de chaque pays membre. Avant de voyager à l’étranger en dehors de l’Europe, du Royaume-Uni ou de la Suisse, vous devez vous renseigner sur les documents et démarches nécessaires.

 

Mis à jour le 13/04/2022.

Dans quels pays les français peuvent-ils voyager ?

 

  • Conditions d’entrée par pays

     

  • Allemagne : Tout voyageur âgé de plus de six ans doit fournir une preuve de vaccination contre le Covid-19 (deuxième dose de vaccin nécessaire reçue depuis au moins deux semaines) ou d’infection datée de moins de six mois et de plus de 28 jours ou d’un test négatif, qu’il soit PCR ou antigénique, réalisé moins de 48 heures avant son entrée en Allemagne. Les voyageurs de plus de six ans ne justifiant pas d’une preuve de vaccination ou de guérison doivent se placer en auto-quarantaine pendant 10 jours dès leur arrivée, laquelle peut être raccourcie sur présentation d’un test négatif réalisé à partir du cinquième jour. Une auto-quarantaine doit être suivie par les mineurs de moins de six ans sans immunité, d’une durée de cinq jours. Il est enfin nécessaire de s’enregistrer en ligne avant le voyage. Les travailleurs frontaliers sont exemptés de ces dispositions.

 

  • Autriche : Pour entrer sur le territoire, les personnes doivent fournir une preuve de vaccination (troisième dose obligatoire 180 jours après la deuxième) ou de guérison depuis moins de 180 jours ou un résultat de test PCR négatif de moins de 72 heures ou antigénique de moins de 24 heures. S’ils ne peuvent pas présenter l’une de ces preuves, les voyageurs devront remplir un formulaire d’autorisation préalable au voyage et s’auto-isoler pendant une période de 10 jours, pouvant être raccourcie à la suite d’un test négatif. Les enfants de moins de 12 ans n’ont pas besoin de présenter de pass sanitaire ni de test négatif.

 

  • Belgique : Les personnes en provenance de France peuvent présenter le certificat numérique européen pour attester d’une vaccination complète (14 jours après la dernière dose), d’une guérison de moins de six mois ou d’un test négatif (moins de 72 heures pour un PCR et moins de 24 heures pour un antigénique). Les enfants de moins de 12 ans sont exemptés de l’obligation de dépistage. Outre les vaccins validés par l’Agence européenne des médicaments (EMA), la Belgique en reconnaît d’autres comme Covishield, la version indienne du produit d’AstraZeneca. Les obligations de test sur le territoire belge ou d’isolement ont été levées. L’obligation de remplir le formulaire de localisation (PLF) a aussi été levée.

 

  • Bulgarie : La France est sur la liste “rouge”. Les voyageurs de plus de 12 ans en provenance de l’Hexagone doivent être vaccinés (deux doses depuis au moins 14 jours) ou guéris (dans les 180 derniers jours) ou présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique de moins de 48 heures pour entrer en Bulgarie. Les principaux vaccins acceptés sont ceux validés par l’Agence européenne des médicaments, ainsi que Covishield, Sinopharm, Sinovac et Spoutnik V. Les ressortissants bulgares, les résidents permanents ou de long terme en Bulgarie et les membres de leurs familles peuvent entrer en Bulgarie en l’absence de ces documents sanitaires, à condition de réaliser une quarantaine de dix jours. Celle-ci peut être levée sur présentation d’un résultat de test PCR effectué au plus tôt 72 heures après l’arrivée dans le pays.

 

  • Chypre : Pour entrer à Chypre, tous les voyageurs de plus de 12 ans doivent être complètement vaccinés, posséder un certificat de rétablissement (moins de 6 mois) ou bien un test PCR (moins de 72h) ou antigénique (moins de 24h) négatif avant le départ. Pour ces derniers, un PCR sera également effectué, à leur charge, à l’arrivée à l’aéroport. Par ailleurs, les voyageurs, vaccinés ou non, doivent également remplir le CyprusFlightPass dans les 48 heures au préalable. Depuis le 1er mars, ces règles sont identiques pour se rendre dans la partie nord de l’île. A noter : le pays n’accepte le certificat européen qu’au format numérique.

 

  • Croatie : Les voyageurs de plus de 12 ans doivent présenter une preuve de vaccination, de guérison (moins de 180 jours) ou un test (PCR de moins de 72 heures ou antigénique de moins de 24 heures) pour se rendre en Croatie. Une vaccination est considérée comme complète si elle comprend les deux doses des vaccins Spoutnik V, Sinopharm, Pfizer/BioNTech, Moderna ou encore AstraZeneca (datant de moins de 270 jours et dès le jour de la seconde dose), ou 14 jours après la dose unique de Janssen. Le pays accepte de nombreux autres vaccins. S’il ne peut pas justifier de ces conditions, à son arrivée le voyageur doit rapidement réaliser un test sur le sol croate, assorti d’une période d’isolement dans l’attente d’un résultat négatif. En cas d’impossibilité de se faire tester, une période complète en quarantaine est prévue pendant 7 jours. Il est également demandé de remplir le formulaire Enter Croatia avant le départ.

 

  • Danemark : Plus aucune restriction n’est appliquée aux voyageurs venant de France ou des autres pays de l’UE et de Schengen.

 

  • Espagne : Tous les voyageurs arrivant par bateau ou avion doivent remplir un formulaire. A partir de 12 ans, ils doivent présenter soit une preuve de vaccination (14 jours après la dernière injection), de guérison (11 à 180 jours après le résultat positif) ou de test négatif (antigénique de moins de 24 heures ou PCR de moins de 72 heures). S’ils dépassent 270 jours, les certificats de vaccination doivent inclure une dose de rappel. Le test exigé pour entrer en France en provenance de l’Espagne doit dater de moins de 24 heures pour les non-vaccinés. Des règles spécifiques pour voyager aux îles Canaries peuvent également être mises en place.

 

  • Estonie: L’Estonie a levé les restrictions de voyage pour les personnes en provenance – entre autres – des Etats membres de l’UE et de l’Espace économique européen. Ils ne sont plus tenus de présenter une preuve de vaccination, de rétablissement ou de résultat négatif.

 

  • Finlande : Tous les voyageurs de plus de 16 ans doivent présenter soit une preuve de vaccination ou de rétablissement du Covid-19 (moins de 6 mois), soit réaliser un test (PCR ou antigénique) 72 heures avant l’arrivée dans le pays ou un test à l’arrivée, suivi d’un deuxième test 3 à 5 jours après (nécessaire également en cas de dose unique de vaccin). Le site Finentry détaille les démarches nécessaires dans chaque situation particulière.

 

  • Grèce : Les voyageurs âgés de 5 ans ou plus doivent disposer d’un test négatif (72 heures pour un PCR et 24 heures pour un antigénique), d’une preuve de guérison de moins de 6 mois ou d’un certificat de vaccination (valide 14 jours après la dernière dose). La Grèce accepte de nombreux vaccins, dont Pfizer/BioNtech, Moderna, AstraZeneca/Oxford, Novavax, Janssen, Sinovac Biotech, Gamaleya (Spoutnik V), Cansino Biologics ou Sinopharm. A noter, tout voyageur qui arrive dans le pays, qu’il soit en possession du pass sanitaire européen ou non, peut faire l’objet d’un dépistage médical aléatoire. Un isolement pendant 5 jours est prévu si le test est positif. Remplir le formulaire de localisation des passagers (PLF) avant l’arrivée en Grèce est désormais facultatif.

 

  • Hongrie : Les restrictions de voyage liées au Covid-19 ont été levées en Hongrie. Les voyageurs n’ont plus besoin de fournir de preuve de vaccination, de rétablissement ou de résultat négatif à un test.

 

  • Irlande : Depuis le 6 mars, aucune restriction sanitaire ne s’applique aux voyageurs.

 

  • Islande : Depuis le 25 février, les restrictions pour tous les voyageurs sont levées.

 

  • Italie : Afin de se rendre dans le pays, les voyageurs doivent fournir une preuve de vaccination (avec dose de rappel administrée dans les 270 jours suivant la fin du schéma vaccinal initial) ou d’infection au Covid-19 datant de moins de six mois ou de test PCR négatif de moins de 72 heures ou antigénique négatif de moins de 48 heures. Ils doivent également remplir un formulaire de localisation. Depuis le 3 janvier, le port du masque FFP2 est obligatoire dans tous les transports en Italie, y compris les avions. Des tests aléatoires peuvent être réalisés à l’arrivée, avec isolement en cas de positivité. Certains voyageurs, tels que les travailleurs transfrontaliers ou ceux arrivant par un moyen de transport privé pour une durée inférieure à 36 heures, sont exemptés de l’obligation de présenter une preuve d’immunité ou de test négatif.

 

  • Lettonie : Depuis le 1er avril, les restrictions de voyage ont été levées. Il n’est plus nécessaire de présenter de documents sanitaires pour se rendre en Lettonie.

 

  • Liechtenstein : Les règles de voyage s’appliquant au Liechtenstein sont les mêmes que pour la Suisse.

 

  • Lituanie : La Lituanie a levé le 15 février ses restrictions de voyage depuis l’Espace économique européen. La présentation du certificat numérique de l’UE n’est plus nécessaire mais la réalisation d’un test PCR au troisième jour du voyage est recommandée.

 

  • Luxembourg : Pour se rendre au Luxembourg par voie aérienne, les voyageurs à partir de 12 ans et deux mois doivent présenter au choix un certificat de vaccination attestant d’un schéma vaccinal complet, un certificat de rétablissement du Covid-19 dans les six mois précédant le voyage, ou un résultat de test négatif (de moins de 48 heures pour un test PCR, TMA ou LAMP et de moins de 24 heures pour un test antigénique). Aucune restriction ne s’applique pour les arrivées par voie terrestre.

 

  • Malte : Pour se rendre à Malte, tous les voyageurs âgés de 12 ans et plus doivent présenter une preuve de vaccination complète (14 jours après l’injection, la deuxième dose est valable 3 mois, le rappel 9 mois). Malte accepte les vaccins actuellement reconnus par l’Union européenne. A partir du 11 avril, un test PCR de moins de 72h sera également accepté. Les voyageurs non vaccinés doivent pour le moment observer à leur frais une quatorzaine stricte et surveillée dans un hôtel choisi par le gouvernement. Les enfants âgés de 5 à 11 ans doivent présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures. L’obligation de dépistage ne s’applique pas aux enfants de moins de 5 ans. Avant le départ, tous les voyageurs doivent remplir un formulaire de localisation.

 

  • Norvège : Toutes les restrictions liées à la pandémie sont levées, à l’exception des voyages vers l’archipel de Svalbard pour lesquels les personnes de plus de 16 ans doivent présenter une preuve de vaccination complète ou de guérison du Covid-19 ou un résultat de test PCR ou antigénique négatif daté de 24 heures maximum avant l’arrivée, ainsi qu’un résultat de test réalisé au plus tard 24 heures après l’arrivée.

 

  • Pays-Bas : Depuis le 23 mars, les voyageurs en provenance de l’Union européenne ou de l’espace Schengen n’ont plus besoin de présenter de document sanitaire pour entrer aux Pays-Bas. Pour une arrivée par avion, une déclaration sanitaire doit être remplie avant l’embarquement.

 

  • Pologne : Le 28 mars, la Pologne a levé toutes les restrictions d’entrée sur son territoire.

 

  • Portugal : Les personnes vaccinées (14 jours et jusqu’à 270 jours après injection dans le cas d’un schéma vaccinal complet, et à partir de 14 jours, sans limite de durée dans le cas d’un schéma vaccinal complet assorti d’une dose de rappel), immunisées après avoir contracté la maladie (entre 11 et 180 jours après sa détection) ou présentant un test négatif au Covid-19 (antigénique valable 24 heures ou RT-PCR valable 72 heures) sont autorisées à pénétrer sur le territoire. Tous les voyageurs ont aussi l’obligation de remplir une carte de localisation des passagers (individuelle) avant le départ ainsi qu’un formulaire exigé par les autorités de santé portugaises avant leur départ ou pendant le vol. Les enfants de moins de 12 ans sont exemptés de ces obligations. Des mesures spécifiques pour Madère sont par ailleurs disponibles sur le site de l’office de tourisme de l’archipel, comme pour les Açores.

 

  • République tchèque : Depuis le 18 mars, les voyageurs provenant d’un Etat membre de l’Union européenne et des pays membres de l’espace Schengen ne sont plus tenus de fournir une preuve de vaccination, de rétablissement ou un résultat négatif.

 

  • Roumanie : Les restrictions de voyage liées au Covid-19 ont été levées. Les voyageurs ne sont plus soumis à la quarantaine et n’ont plus à présenter de pass sanitaire pour entrer en Roumanie.

 

  • Royaume-Uni : Depuis le 18 mars, il n’existe plus de restrictions d’entrée dans l’ensemble du Royaume-Uni.

 

  • Slovaquie : A partir du 6 avril, les restrictions à l’entrée sont levées : tous les voyageurs peuvent entrer sur le territoire slovaque, quel que soit leur statut vaccinal.

 

  • Slovénie : Les restrictions de voyage liées au Covid-19 ont été levées en Slovénie. Il n’est plus nécessaire de fournir un certificat de vaccination, de rétablissement ou de dépistage.

 

  • Suède : Les restrictions pour les voyageurs en provenance de France et des autres pays de l’UE sont levées.

 

  • Suisse : Depuis le 17 février, les restrictions d’entrée en Suisse sont levées. Il n’est plus nécessaire de présenter ni certificat de vaccination, ni certificat de guérison, ni dépistage négatif, ni formulaire d’entrée.

Les papiers utiles

 

Les papiers à présenter dépendent du pays où vous souhaitez vous rendre. Il peut s’agir d’un passeport, valide au moment du voyage ou plusieurs mois après le retour.

Un visa peut être nécessaire. Certains pays acceptent également une carte d’identité valide.

Restant accessibles aux voyageurs venus de France, plusieurs pays demandent de remplir des formulaires (clics ci-dessous) relatifs soit à leur lieu de séjour, soit à leur état de santé. Cela concerne :

Précautions utiles avant le départ

 

> S’informer sur le pays

Il est conseillé d’obtenir des informations sur le pays où vous envisagez de voyager, en particulier dans les domaines suivants :

  • Situation sécuritaire
  • Moyens de transports
  • Conditions sanitaires

Les informations utiles sont disponibles sur le site Conseil aux voyageurs du ministère des affaires étrangères.

Vous pouvez aussi vous renseigner auprès des autorités du pays.

 

> Conserver une copie des documents d’identité

Il est conseillé de photocopier ou de scanner vos documents d’identité.

Cela vous sera utile en cas de perte ou de vol de vos papiers à l’étranger.

Les documents numérisés sont téléchargeables à tout moment et peuvent ainsi faciliter la preuve de votre identité.

 

> S’inscrire sur Ariane

Il est conseillé de vous inscrire sur Ariane.

Ariane est un service du ministère des affaires étrangères. Il vous permet de recevoir, par mail ou SMS, des informations ou des consignes de sécurité durant votre voyage si la situation du pays le justifie. La personne que vous désignez comme personne à contacter peut aussi être prévenue.

 

Voyages internationaux vers la France et déplacements vers l’Outre-Mer

 

1/ Afin de lutter contre la propagation du virus COVID-19, des restrictions d’accès à la France métropolitaine et aux collectivités d’outre-mer ont été mises en place.

Tout voyageur est tenu de présenter un schéma vaccinal complet depuis au moins 14 jours :

  • Pour un déplacement international dérogatoire depuis l’étranger vers la France
  • Pour un déplacement dérogatoire vers certaines collectivités d’outre-mer (Guyane, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, îles Wallis et Futuna)

En cas de non-vaccination, les voyageurs doivent par ailleurs compléter et avoir sur eux une déclaration sur l’honneur attestant qu’ils ne présentent pas de symptômes d’infection au Covid-19, les mesures de contrôle sanitaire sont les suivantes : tests préalables et/ou à l’arrivée, absence de symptômes, absence de statut de cas contact, période d’isolement de sept jours (septaine), etc. Ce document figure ci-dessous.

L’attestation et la déclaration sur l’honneur devront être présentées aux transporteurs avant l’embarquement ainsi que lors des contrôles d’arrivée.

Le défaut de présentation de ces documents et des justificatifs qui les accompagnent peut conduire à refuser l’accès au moyen de transport ou, le cas échéant, les garde-frontières à prononcer un refus d’entrée.

 

2/ L’attention des voyageurs internationaux est par ailleurs appelée sur les mesures sanitaires suivantes pour l’entrée sur le territoire français :

  • Vous êtes vacciné, l’entrée sur le territoire métropolitain ne fait l’objet d’aucune restriction. Vous devez uniquement présenter un justificatif du statut vaccinal et une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de Covid-19.

 

  • Vous n’êtes pas vacciné, vous devez produire un motif impérieux pour rentrer sur le territoire métropolitain. Vous devez présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière un test PCR négatif datant de moins de 72 heures avant le départ ou un test antigénique négatif de moins de 48 heures avant le départ. Le départ du premier vol est pris en compte en cas de voyage avec correspondance. Les enfants de moins de douze ans sont dispensés de test.
  • Vous devez également présenter :
    • Une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19 ;
    • Un engagement sur l’honneur à se soumettre au test antigénique ou à l’examen biologique qui sera réalisé à l’arrivée en France métropolitaine ;
    • Un engagement sur l’honneur à s’isoler durant sept jours et un engagement sur l’honneur visant à se soumettre à un examen biologique de dépistage virologique (PCR) à l’issue de la période d’isolement.

 

Vous trouverez ci-dessous les règles qui vous concernent classées en fonction de votre lieu de destination ou de provenance :

deplacements-internationaux-les-regles-a-respecter-22-10

 

Engagement sur l’honneur :

09-06-2021-engagement-sur-l-honneur-vert

09-06-2021-engagement-sur-l-honneur-vert-version-anglaise

 

Attestation de déplacement dérogatoire en provenance ou à destination de la Guyane, de Mayotte, de la Nouvelle-Calédonie et des îles Wallis et Futuna / Exceptionnal travel certificate from or to Guyane, Mayotte, Nouvelle-Calédonie and Wallis & Futuna islands :

À partir du 10 juillet 2020, cette attestation est exigée pour un déplacement entre tout lieu (métropole et pays étranger), et un territoire ultra-marin (la Guyane, Mayotte, la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna).

07-08-2020-attestation-deplacement-outre-mer

07-08-2020-attestation-deplacement-outre-mer-anglais

https://media.interieur.gouv.fr/deplacement-metropole-vers-outremer-covid-19/

 

Tous les nouveaux arrivants, au départ de la métropole ou des Etats-Unis, devront se soumettre au protocole d’entrée en Polynésie française suivant :

  • L’obligation de présenter un schéma vaccinal complet ou un résultat négatif au test de détection du génome du SARS-CoV-2 pour un dépistage du covid-19 (RT PCR), effectué dans les 3 jours précédant le vol ;
  • L’obligation de s’enregistrer sur une plateforme informatique ETIS « Electronic Travel Information System » ( https://www.etis.pf external link ) , dans laquelle le passager indiquera sa résidence, pour les résidents polynésiens, ou son parcours en Polynésie française pour les touristes.
  • L’engagement sur l’honneur, au cours de l’enregistrement sur ETIS, notamment de signaler tout symptôme évocateur de la covid-19 à la plateforme du bureau de veille sanitaire de la Direction de la santé au 40 455 000, ou en cas de signe de gravité l’appel au SAMU 15 ;
  • Se soumettre à la prise en charge proposée par le Pays en cas de confirmation de la maladie ;
  • Disposer d’une assurance de voyage, ou si l’assurance ne prend pas en charge le risque en cas de pandémie, l’engagement de prendre en charge les éventuels frais médicaux sur le territoire.

 

Ainsi à compter du 15 juillet 2020, toute personne, quelle que soit sa nationalité et son âge, en provenance d’une région extérieure à la Polynésie française ne sera autorisée à embarquer sur un vol à destination de Papeete qu’après avoir présenté à la compagnie aérienne, au moment de l’enregistrement, un résultat négatif au test RT-PCR au COVID-19 réalisé trois jours avant le vol. Le voyageur devra également présenter le récépissé d’enregistrement sur la plateforme polynésienne « Electronic travel information system » – « ETIS ». Ce sont deux conditions obligatoires avant tout embarquement.

Vous avez d’autres interrogations ?

Retrouvez toutes réponses à vos questions concernant le coronavirus sur le site du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères.

AUTRES Actualités

Ne ratez aucune information ! Inscrivez-vous :




Ouvert 7J/7
Sans contraintes d'horaires

Agence Avon

Siege social

Tél. : +331 64 70 77 30
Port. : +336 81 22 82 27
Domaine de Clericy
1 bis avenue des Carrosses
77210 Avon